Ecodesign

La règle d’or de l’écoconception : d’abord protéger le produit !

Un bon emballage n’a jamais changé un mauvais produit en un bon produit mais un mauvais emballage peut changer un bon produit en un mauvais produit.

L’écoconception consiste à optimiser un emballage afin que l’impact environnemental total du couple produit/emballage soit le plus faible possible.

Il faut donc rechercher l’emballage optimal qui offre au produit une protection suffisante, tout en minimisant l’impact sur l’environnement de la combinaison produit/emballage. L’impact écologique lié à la fabrication d’un produit au sens large (culture, élevage, assemblage,...) est généralement nettement supérieur à celui de son emballage. Pour les produits alimentaires, les emballages ne comptent en moyenne que pour 5% des émissions de CO2. Dès lors, toute ‘reproduction’ du produit endommagé ou gaspillé a des conséquences bien plus lourdes sur l’environnement que la présence d’un emballage adéquat ou légèrement excédentaire.

Ce n’est que lorsque l’intégrité du produit est assurée que l’on peut optimiser l’emballage pour réduire son impact et/ou celui de son contenu sur l’environnement. Pour y arriver, Fost Plus a développé une série d’outils et services disponibles pour ses membres.

La démarche d’écoconception pas à pas

1. Partir du cycle de vie complet

La prévention des emballages concerne toute la chaîne du produit, de la conception au déchet. Il s’agit donc, lors de la conception d’un emballage, de tenir compte de toutes les phases du cycle de vie de la combinaison produit/emballage : production, transport, utilisation et traitement final.

2.  Eviter les transferts d’impact

Un transfert d’impact se produit si, par exemple, une réduction de la qualité protectrice de l’emballage amène un gaspillage du produit. Ou encore si la nouvelle forme de l’emballage prend plus de place lors du transport. Il faut donc éviter les transferts d’impacts : entre les différentes étapes du cycle de vie de l’emballage, entre le produit et l’emballage, ainsi qu’entre les différents emballages (de vente, de groupage, de transport).

3. Tenir compte des objectifs de l’entreprise

Quel est l’objectif environnemental principal de l’entreprise ? Il existe en effet beaucoup d’actions possibles d’écoconception, aux impacts variés sur l’environnement. Comme le montre le schéma ci-dessous, les actions peuvent concerner la réduction de la consommation d’énergie,  la réduction  des déchets,   l’utilisation de matériaux recyclés, etc. Entre ces différentes actions, il faudra faire des choix car l’une pourra avoir un effet positif sur certains impacts environnementaux, et moins sur d’autres. Parfois même,  ces actions  ne sont pas toujours compatibles entre elles.