Comment faire des emballages «convenient» respectueux du développement durable ?

Focus sur plus de praticité pour les personnes âgées

Le côté pratique d'un produit peut constituer un élément différenciateur clé. Ce constat s'applique aujourd'hui aussi aux emballages. Ces derniers commencent à intégrer des caractéristiques répondant aux besoins des personnes âgées ou handicapées. Afin d’identifier au mieux les besoins de ces derniers et de détecter leurs sensibilités, il est important de les impliquer dès la conception. Le tout en tenant compte de l’impact de l’emballage sur l’environnement.


Un emballage «convenient», c’est quoi ?

L’aspect pratique ou «convenience» couvre les différentes caractéristiques ayant pour but de faciliter l’utilisation du produit emballé par le consommateur. «Un tel emballage fournit un service ; celui de simplifier la vie du consommateur», explique François Jégou, expert en éco-conception chez Strategic Design Scenarios. «Un emballage convenient peut, par exemple, être facile à ouvrir, permettre un dosage précis, offrir une bonne prise en main, ou encore contenir des instructions claires et lisibles.»

«Le concept d’emballage convenient couvre tout ce qui rend l’expérience d’un produit positive pour le consommateur», ajoute Remco Lenstra, coordinateur du développement des connaissances chez Flanders in Shape. «Cette expérience positive est essentielle puisque c’est elle qui pousse le consommateur à renouveler son achat.»

Impliquer le groupe-cible dès la phase de conception

«Concevoir un emballage convenient implique d’observer attentivement le comportement du consommateur et de l’inté- grer dans la conception du produit et de son emballage», poursuit Remco Lenstra.  «C’est ce qu’on appelle le «user-centered design». Une technique éprouvée pour mettre ce concept en pratique consiste à réunir des groupes de consommateurs cibles et à leur faire tester un ou plusieurs prototype(s) d’emballage. Plus l’emballage représente un composant essentiel du produit, plus il importe de développer rapidement des prototypes et d’obtenir un avis précoce du groupe-cible. Bien que relativement simple à organiser et très instructive, cette approche est souvent négligée par les entreprises.»

«Lorsqu’on développe un emballage convenient, la collaboration entre concepteurs, sociologues, spécialistes en marketing et techniciens du packaging est essentielle», ajoute François Jégou. «Et ce, dès le début du processus de développement. Les différentes fonctions d’un emballage doivent alors être abordées comme un tout. Si l’emballage doit donner suffisamment de visibilité au produit et permettre sa conservation optimale, il doit aussi en faciliter l’utilisation, le tout pour un impact environnemental minimum. Ces diffé- rents aspects sont-ils toujours conciliables ? Faut-il privilégier l’un par rapport aux autres ? Voilà autant de questions auxquelles il convient de répondre au plus vite.»

 

Bon à retenir

  • L’emballage convenient intègre une (ou plusieurs) fonction(s) qui simplifie(nt) l’utilisation du produit emballé par le consommateur.
  • L’implication précoce du groupe-cible dans la conception d’un emballage accroît les probabilités de succès du produit
  • Faire en sorte qu’un emballage à valeur ajoutée ait un impact environnemental minime peut constituer un défi.

Certains produits de grande consommation facilitent la prise en main et permettent une ouverture facile, même par les personnes âgées ou présentant un handicap moteuce

Favoriser l'indépendance du consommateur âgé

«Les entreprises désireuses d’intégrer la dimension sociale du développement durable dans leurs emballages doivent par exemple tenir compte de particularités propres au segment des personnes âgées», remarque François Jégou. «Ainsi, les personnes âgées n’aiment pas être perçues comme telles. Elles se considèrent volontiers comme actives et indépendantes, et tendent à exclure tout produit et/ou emballage qui les stigmatisent comme étant âgées. Cela dit, elles ne rejettent pas une certaine assistance au niveau de l’emballage, pour autant que cette aide serve leur objectif d’indépendance.» Autre élément à prendre en compte dans le secteur pharmaceutique : une personne âgée entend contrôler la situation lorsqu’elle prend ses médicaments. Les petites boîtes difficiles à ouvrir ne favorisent pas un tel contrôle. Mais un nouvel emballage, une nouvelle forme ou une nouvelle dosimétrie sont également des facteurs susceptibles de la stresser. Autrement dit, une adaptation en sa faveur doit être soutenue par une information appropriée et claire à son égard.

Praticité rime-t-elle avec moindre impact environnemental ?

Qu’en est-il de l’aspect écologique des emballages convenient ? Tout le défi consiste à ne pas accroître l’impact environnemental d’un emballage présentant une valeur ajoutée au niveau de son utilisation. Les produits emballés en portions individuelles constituent un exemple parlant à cet égard. De nombreuses personnes âgées vivent en effet seules et sont habituées à faire des provisions quotidiennes limitées afin de ne pas devoir trop porter. Le service fourni par l’emballage individuel augmente la quantité d’emballage mais l’impact environnemental global du produit tend à diminuer, puisque les portions individuelles peuvent, dans certains cas, limiter la perte de produits alimentaires. «Respect de l’environnement et convenience peuvent cependant être difficiles à allier», note François Jégou. «Ainsi, les capsules des cannettes à boissons sont un emballage convenient utilisant une quantité minimale de matière, mais leur ouverture requiert un double mouvement des doigts. Ce mouvement peut être difficile à accomplir pour certaines personnes âgées ou pré- sentant un handicap moteur. À l’inverse, un bouchon de bouteille plus ergonomique est en général plus gros, ce qui requiert une plus grande quantité de matière plastique.»

Pour en savoir plus

  • Flanders in Shape. Ce pôle de compétences en matière de design industriel et de développement de produits fournit des connaissances aux entreprises de tous secteurs. www.flandersinshape.be
  • Strategic Design Scenarios. Ce laboratoire d’innovation sur le développement durable œuvre depuis plus de 20 ans à la modification du comportement des usagers à travers les produits et services. www.sustainable-everyday.net - www.solutioning-design.net

 

Au-delà des rôles classiques de l’emballage

Rendre les emballages plus pratiques pour les personnes âgées

Outre leurs fonctions premières de protection du produit et d’aide au transport, les emballages offrent de plus en plus de services utiles. Ils assument les rôles de facilitateur et de fournisseur d’informations, notamment par une meilleure prise en main, une plus grande facilité d’ouverture et/ou des instructions d’utilisation plus claires. Pour les personnes âgées ou handicapées, toutefois, ces fonctions ne sont souvent pas suffisamment remplies.

 

Un groupe-cible qui prend de l'ampleur

Le nombre de personnes âgées ne cesse de croître : les personnes de 64 ans et plus représentent près de 20 % de la population. Cette part devrait continuer d’augmenter dans les années à venir. Les entreprises conçoivent donc de plus en plus de produits adaptés à leurs besoins. Mais ce courant se traduit trop rarement au niveau des emballages, qui requièrent souvent des investissements considérables pour une amélioration parfois minime. Force est donc de constater que dans ce domaine, le «design for all» n’est pas encore la norme.

Des instructions plus claires, une prise de médicaments facilitée

«De grandes marges d’amélioration subsistent au niveau de la facilité d’ouverture des produits et de la clarté des instructions, en particulier dans le secteur médical», explique Remco Lenstra, coordinateur du développement des connaissances chez Flanders in Shape. «Ici, l’effort de différenciation de la part des producteurs est en effet moindre car le consommateur ne choisit pas librement les médicaments prescrits comme il le fait pour d’autres produits. Ainsi, certains emballages peuvent être particulièrement difficiles à ouvrir pour des personnes âgées ou atteintes d’affections comme l’arthrose ou le rhumatisme.»

«Depuis quelques années, on observe néanmoins une évolution de mentalité au sein du secteur pharmaceutique», explique François Jégou, expert en éco-conception chez Strategic Design Scenarios. Le MediFile est un exemple d’emballage qui répond aux besoins particuliers de personnes âgées. Il se présente comme un livret à deux pages. À gauche sont reprises les instructions claires et espacées pour la prise du médicament, tandis que la page de droite renferme les emballages-coques (ou «blisters») contenant les médicaments, ainsi que des renseignements sur l’ordre dans lequel ils doivent être pris.

Bon à retenir

  • Le consommateur attend d’un emballage qu’il l’informe clairement et lui facilite la vie, en plus de ses rôles de préservation du produit et de protection pendant le transport.
  • Les entreprises consacrent une attention grandissante au user-centered design : meilleure prise en main, ouverture simplifiée, instructions claires, ...
  • Il reste du chemin à parcourir afin de faciliter la vie du consommateur âgé ou présentant un handicap moteur.

 

De par son format et les instructions qu’il contient, le MediFile est conçu pour faciliter la prise de médicaments par le consommateur âgé. Il simplifie en outre l’observance du traitement pour des patients de tous âges.

Ouverture plus simple, meilleure prise en main

Les entreprises accordent une attention grandissante au «user-centered design». Bon nombre d’améliorations ont ainsi été enregistrées dans le secteur alimentaire. Un exemple d’emballage facile à utiliser par tous est le flacon de Ketchup. Par rapport à l’ancienne bouteille en verre avec un bouchon métallique relativement petit, les nouveaux flacons sont dotés d’un grand bouchon facile à ouvrir et attaché au flacon. Ils sont en outre entièrement en plastique, ce qui permet d’en extraire plus facilement la sauce. De plus, leur conception « à l’envers » réduit la perte de produit.

«D’autres efforts portent sur la prise en main», ajoute Remco Lenstra. «Certaines bouteilles en plastique contenant des produits laitiers, par exemple, présentent une forme ergonomique. Le bac de bière doté d’une poignée centrale unique constitue un autre exemple d’emballage apportant une plus grande facilité d’utilisation pour le consommateur. La poignée permet de porter le bac plus aisément tout en gardant une main libre. Elle est en outre conçue pour offrir une meilleure prise que les deux poignées aux extrémités du bac.»

Étendre les fonctions pratiques au grand public

«Trop d’emballages sont encore conçus en vue de faciliter le processus de production et/ou d’emballage, et non pour faciliter la vie du consommateur», estime Remco Lenstra. «Songeons aux paquets de jambon ou de fromage, qui requièrent trop souvent des ciseaux pour pouvoir être ouverts, surtout par des personnes âgées ou invalides.»

Les besoins particuliers des personnes âgées seules justifient rarement le développement d’un nouveau système d’ouverture. Ainsi, la modification de la taille des bouchons des flacons de produit à lessiver, par exemple, nécessite des adaptations coûteuses à la chaîne de production. Une entreprise ne procédera à des transformations que si la majorité de la population en bénéficie. Songeons, par exemple, aux emballages de médicaments sur lesquels sont indiqués les jours de la semaine en guise d’aidemémoire pour le consommateur. Mais cela demeure un exemple relativement isolé. En outre, la posologie dépend souvent de la prescription et ne peut alors pas être pré-intégrée dans l’emballage. La tendance vers un emballage multifonction se poursuit par ailleurs dans certains domaines, principalement celui des plats préparés. Aux États-Unis par exemple, de nouveaux emballages en polypropylène peuvent être utilisés à la fois pour la conservation, la cuisson et la consommation. Il arrive même que ces emballages soient dotés de poignées ergonomiques pour éviter les risques de brûlure après cuisson. On se dirige ainsi vers une praticité toujours plus grande de l’emballage.

Pour en savoir plus

  • Flanders in Shape. Ce pôle de compétences en matière de design industriel et de développement de produits fournit des connaissances aux entreprises de tous secteurs. www.flandersinshape.be
  • Strategic Design Scenarios. Ce laboratoire d’innovation sur le développement durable œuvre depuis plus de 20 ans à la modification du comportement des usagers à travers les produits et services. www.sustainable-everyday.net www.solutioning-design.net